TÉLÉCHARGER OREON NAGIOS GRATUITEMENT

Ce qui me gêne davantage dans Oreon, pour l'avoir déployé chez de nombreux clients, ce n'est certainement pas le support de Nagios 2. Encore qu'on peut se demander s'il le supporte car il pose la question de la version de Nagios dès l'installation. Bien que de récentes réponses à des bogues que j'ai ouvert sur leur flyspray semblent avoir trouvé une issue, je n'ai pas encore vu leur application dans le cvs actuel. Et c'est ce manque de support presque complet de Nagios 1.

Nom:oreon nagios
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:14.57 MBytes



Création de compte limité avec NaReTo Nagios est un programme open source, anglais, sous Linux permettant de surveiller un parc informatique plus ou moins grand. De plus Nagios ne gère pas les comptes utilisateurs limités, c'est donc pour cette raison que nous appliquerons le programme NaReTo Nagios reporting tools qui va gérer plusieurs comptes restreints et ainsi répartir le parc de supervision sur plusieurs utilisateurs.

Nagios Logo de Nagios Lors de notre stage nous utiliserons la version 2. Nagios permet de superviser tout type de matériels réseaux switchs, routeurs, serveur On peut donc regarder tout type de service réseau ftp, ping, mail, http L'organisation de ces services et machines est très bien hiérarchisé puisque l'on peut déclarer une machine comme machine parente à une autre.

Et l'on peut aussi définir un groupe de machine, ainsi on peut créer par exemple un groupe de machine qui s'appelle " Routeur " contenant toutes les machines routeurs ou bien un groupe qui s'appelle " Paris " contenant toutes les machines de tout genre qui se trouvent à Paris. Il faut savoir qu'une seule machine peut appartenir à plusieurs groupes.

Ainsi nous avons une architecture totalement adaptée à nos besoins et bien définie. Avec ce que je viens de vous montrer, on constate que l'on peut superviser une multitude de machines de façon organisée afin de retrouver plus facilement l'une d'entre elle.

Il faut savoir que toutes ces configurations précédemment citées se trouvent dans des fichiers de configuration qui seront expliqués plus en détails dans la partie suivante lors de la présentation de cet outil.

Nagios est également muni d'un outil de notification, afin d'alerter les administrateurs réseaux à l'aide d'e-mail, SMS Ces alertes nous permettent de savoir en temps réel tous les problèmes liés aux machines que Nagios doit superviser, exemple: si une machine ne répond plus, si un service associé à une machine ne fonctionne plus, si la charge CPU d'une machine est trop élevée, si le trafic sur une partie du réseau est trop importante Moyennant une bonne configuration d'un client de messagerie ou bien d'un dispositif d'émission SMS, les administrateurs d'un réseaux peuvent être à tout moment sollicités en temps réel afin de régler le plus vite possible un problème sur leur propre réseau.

Nagios gère plusieurs utilisateurs au niveau des notifications uniquement , grâce à cela, Nagios peut donc alerter une multitude d'utilisateurs en fonction des équipements qui leurs sont appropriés.

Après l'authentification via une interface Web, Nagios est exploitable de n'importe où, à condition que le réseau le permette. C'est la raison pour laquelle Nagios utilise un serveur apache préalablement installé sur le serveur.

Il faut donc configurer un serveur apache afin qu'il puisse faire un alias sur les fichier Web de Nagios, cette configuration sera expliquée dans la partie suivante. Nagios intègre donc dans ce menu, un visualisateur global des problèmes du réseau, on peut également aller voir en détails le problème en question qui est lié à une machine ou un service.

Ce menu intègre également une visualisation simplifiée du réseau sous forme de carte. Mais cette représentation n'est pas très pratique pour un réseau à grande échelle. Cependant, Nagios ne gère pas les comptes utilisateurs limités, ainsi n'importe quel utilisateur disposerait d'un accès total au réseau, ce qui serait gênant d'un point de vue confidentialité pour la lisibilité du réseau. Il est donc préférable qu'un utilisateur particulier ne soit concerné que par sa propre partie.

De plus comme nous l'avons expliqué ci-dessus, les configurations de Nagios ne sont pas facilement paramétrables. Donc pour palier ces deux problèmes, nous allons mettre en place par dessus l'outil Nagios, les outils " Oreon " et " NaReTo ". C'est ce que je me propose de vous présenter brièvement ci- dessous.

Schéma du principe de fonctionnement de l'outil Nagios Sur ce schéma, j'ai représenté le principe de l'outil Nagios pour un petit réseau muni de deux serveurs et de 4 postes clients. Ces 4 clients souhaitent surveiller les services 1 et 2, ils utilisent donc l'outil de supervision Nagios comme indiqué ci-dessus. En effet grâce à sa fonction de notification, le serveur de supervision va envoyer par le biais du serveur de messagerie des e-mails de notifications concernant les états des deux services à surveiller en temps réel.

Oreon Logo d'Oreon Lors du stage, nous avons choisi d'installer la version 1. Ayant visité l'entreprise " BULL " qui propose des services dans les domaines de l'informatique. Aux niveaux de stockage, serveur, logiciel, sécurité, cette entreprise nous a recommandé vivement d'utiliser Oreon. Tout d'abord, Oreon est un utilitaire qui s'installe par dessus Nagios, ce qui veut dire que l'installation de Nagios est indispensable au bon fonctionnement d'Oreon. Il est entièrement libre tout comme Nagios et intègre la langue française dans son interface.

Comme je l'ai expliqué précédemment ce programme a pour première fonction de faciliter la saisie des fichiers de configurations de Nagios. Oreon se sert d'une base de données afin de stocker toutes les informations provenant de toutes les machines et ainsi, nous pouvons visionner l'état d'une machine ou d'un service sur une période plus ou moins importante.

Par exemple, nous pouvons visionner le trafic réseau qu'il y a eu sur une ligne durant un mois. Oreon intègre également quelques petits outils comme par exemple les vues graphiques. Nous obtenons ainsi des graphiques sur les services ou états des machines. Le principe de base d'Oreon est tout d'abord de nous fournir une interface conviviale nous permettant ainsi de configurer tous les fichiers de configuration de Nagios.

Voici à quoi ressemble l'interface d'Orion Nous pouvons ainsi cliquer sur l'onglet de configuration et configurer rapidement Nagios grâce à cet outil. Nous verrons plus en détail cette configuration dans la partie suivante.

Afin de mieux voir le but premier d'Oreon, j'ai schématisé ceci: Schéma du principe de fonctionnement d'Oreon Ici nous comprenons clairement qu'Oreon va d'abord créer des fichiers de configurations facilement grâce à son interface Web aisée, puis il va les stocker et les exporter vers l'outil de supervision Nagios afin qu'il devienne fonctionnel.

Grâce à cet outil, on peut visualiser les machines et services configurés sous Nagios et exploiter ces données à plusieurs niveaux. L'avantage principal de NaReTo réside dans sa gestion des comptes utilisateurs limités. Pour cela, on définit une arborescence du réseau avec les machine créées sous Nagios à l'aide d'Oreon, puis nous attribuons un morceau de cette arborescence pour un utilisateur concerné par ce même morceau.

NaReTo va donc être constitué d'un utilisateur principal afin de créer l'arborescence complète du réseau et de nouveaux utilisateurs en leurs attribuant une partie du réseau. Il sera également constitué de plusieurs utilisateurs limités ayant uniquement accès à leurs besoin sans pour autant pouvoir visualiser la totalité du réseau.

Il est bon de noté que chaque utilisateur créé doit figuré dans les utilisateurs de Nagios, sinon il y aura une incohérence lors de l'authentification. La raison est due au fait que NaReTo va aller vérifier les contacts de Nagios et nous pourrons modifier uniquement les accès login et mots de passe sur les comptes existants sur l'outil principal.

En voici un aperçu: Interface Web de l'accueil NaReTo Au travers de cette interface, nous pouvons distinguer plusieurs onglets dans lesquels nous avons le choix de visualiser des machines ou services en temps réel, les problèmes rencontrés sur le réseau, le compte rendu de l'ensemble du réseau, la configuration, l'accès à Oreon ou Nagios et un utilitaire graphique.

Selon l'utilisateur, ce menu est plus ou moins complet, ici, nous voyons l'accès NaReTo à un utilisateur possédant la totalité des droits. C'est donc avec ces trois outils indispensables que l'on pourra superviser le réseau des hôpitaux.

Pour résumer voici un petit schéma regroupant la totalité des outils. Nous verrons tout d'abord l'installation du système d'exploitation, puis l'installation des différents services tel que " web " ou " mysql " de manière à ce qu'ils s'exécutent " proprement " au démarrage de la machine.

C'est ensuite que nous verrons l'installation des 3 outils nous servant à superviser notre réseau. Dans cette partie, il sera relevé les différents problèmes que nous avons rencontrés durant toute cette mise en place. Au début de notre stage, et avant toutes installations finales, nous avons pu tester et étudier les outils de supervision présentés antérieurement.

Lorsque nous configurerons ou installerons un programme quel qu'il soit, nous nous servirons d'un petit utilitaire qui s'appelle " Putty " et qui permet à une machine distante de type " Windows " de se connecter sur une machine linux en ssh.

Ici, seule l'installation du système d'exploitation s'effectuera sur la machine directement, tout le reste sera fait à distance en ligne de commande Unix. Voici comment se présente Putty: Il nous suffit simplement de renseigner les champs Host Name or IP address de la machine à joindre, le numéro de port sur lequel on veut se connecter. Nous accédons ensuite à une fenêtre se présentant comme un terminal sur la machine distante. C'est donc par cette méthode que nous effectuerons tout changement sur la machine à installer et configurer.

Ecran de démarrage de Putty Lors de notre stage, nous avons été à plusieurs reprises contraints d'aller télécharger des fichiers sur Internet. Etant donné que la machine à configurer est dépourvue de connexion Internet et que nous faisons toutes les manipulations à distance, nous nous sommes servis d'un petit utilitaire qui s'installe sur Windows et qui s'appelle WinSCP annexe C. Cet utilitaire permet de faire des transferts d'une machine Windows à une machine Unix, voici comment il se présente: Interface de WinSCP Sur cette interface, vous pouvez voir à gauche le contenu de votre machine Windows local, puis à droite, le contenu de votre machine Unix distante.

Par un simple glisser-coller, on déplace les fichiers d'un système à l'autre. Tout nos tests ont été effectués sur un serveur de tests et sur des machines virtuelles, c'est la raison pour laquelle je parlerai de plusieurs machines lorsque je mentionnerai des tests, des problèmes, des solutions Installation d'un serveur Apache Dans la mise en place de notre serveur de supervision, nous avons décidé d'installer un serveur Web " Apache dans sa version 2 ".

Son installation est très simple et nous n'avons pas rencontré de problème particulier. Suite à cela, nous désarchivons le package à l'aide de la commande TAR suivi de ses options. Ce fichier sert en l'occurrence à regarder où se trouve les fichiers relatifs à l'affichage des pages Web, aux alias, aux authentifications utilisées, etc Maintenant que le serveur Web est installé, nous pouvons vérifier que notre serveur dispose bien de toutes les dépendances et autres outils nécessaires au bon fonctionnement des programmes de supervision.

Lors de l'installation, nous avons rencontré des problèmes pour installer les logiciels nécessaires à Oreon, certains packages étant indispensables : Ceux qui sont installés par défaut avec le système d exploitation, ne sont pas à jour : Pour résoudre ce type de problème, il est indispensable de suivre l ordre d installation des packages comme ci-dessous.

Nous allons donc installer des librairies supplémentaires pour nous permettre de mettre à jour les logiciels indispensables, avant d installer les logiciels pour Oreon. Tout d'abord on a désinstallé les packages posant problème à l'aide d'un rpm -ev e pour erase et v pour verbose : rpm-ev php-devel. Ensuite nous avons réinstallé ces packages dans leur version la plus récente à l'aide d'un " rpm -iv " i pour installation et v pour verbose , cette manipulation était nécessaire car nous avons remarqué que si ces packages n'étaient pas à jour, le programme de supervision rencontrait quelques conflits.

Oreon nous a demandé plus de dépendances que Nagios, il est indispensable de ne pas en oublier une seule: - rrdtool.

TÉLÉCHARGER LOGICIEL FREEPLAYER GRATUIT GRATUIT

Announcement

RRDTool a toujours ete dans Oreon, depuis la 0. La limitation est qu'il faut retaper tous les plugins existants et que dans le cas de supervision distribuée c'est assez limité car les bases rrd sont crees à l'endroit d'exécution du plugin. Le second choix a été de créer des graphs rrd "a la volee" sur la base des metrics remontees dans perfparse 1. L'idée était bonne car nombre de plugins ont adopté ce format de retour d'informations et cela nous permet de centraliser les donnees.

TÉLÉCHARGER IVC CONVERTER GRATUIT

Monitoring d'une infrastructure informatique Linux sur base d'outils libres

Création de compte limité avec NaReTo Nagios est un programme open source, anglais, sous Linux permettant de surveiller un parc informatique plus ou moins grand. De plus Nagios ne gère pas les comptes utilisateurs limités, c'est donc pour cette raison que nous appliquerons le programme NaReTo Nagios reporting tools qui va gérer plusieurs comptes restreints et ainsi répartir le parc de supervision sur plusieurs utilisateurs. Nagios Logo de Nagios Lors de notre stage nous utiliserons la version 2. Nagios permet de superviser tout type de matériels réseaux switchs, routeurs, serveur On peut donc regarder tout type de service réseau ftp, ping, mail, http L'organisation de ces services et machines est très bien hiérarchisé puisque l'on peut déclarer une machine comme machine parente à une autre. Et l'on peut aussi définir un groupe de machine, ainsi on peut créer par exemple un groupe de machine qui s'appelle " Routeur " contenant toutes les machines routeurs ou bien un groupe qui s'appelle " Paris " contenant toutes les machines de tout genre qui se trouvent à Paris.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT MUSICMATCH JUKEBOX GRATUIT

Cédric Temple

.

Similaire